Index technique - Pressostats électroniques

Un pressostat électronique convertit la pression du fluide sur la cellule de mesure en un signal de commutation électrique numérique (ON/OFF). Comparé à un pressostat mécanique, le pressostat électronique est plus complexe et donc généralement plus cher. Cependant, comme le pressostat électronique n'a pas de pièces mobiles (l'une par rapport à l'autre), il atteint généralement une durée de vie nettement plus longue et, selon l'application, une précision supérieure. L'hystérésis peut être réglée sur une large plage et pratiquement indépendamment du point de commutation. En outre, les pressostats électroniques peuvent être équipés de fonctions supplémentaires, par exemple des affichages optiques ou une commande par menu.

La cellule de mesure de pression intégrée possède une membrane qui est exposée à la pression à mesurer. Un circuit en pont constitué de quatre résistances ohmiques en forme de pont de Wheatstone est monté sur ce diaphragme. La valeur de ces résistances varie proportionnellement à la charge de pression appliquée à la cellule de mesure ou à la membrane. La tension en pont de la cellule de mesure est amplifiée dans l'électronique d'exploitation et traitée numériquement par un microcontrôleur. Si le point de commutation de consigne ou le point de remise à zéro est atteint, le transistor de sortie commute ou se bloque en fonction de la fonction de sortie (normalement ouvert / normalement fermé). Ceci ferme ou interrompt le circuit électrique.

Avec la technologie "Silicon-on-Sapphire" (SoS), le substrat de la cellule de mesure à couche mince est du saphir synthétique. Il possède d'excellentes propriétés mécaniques et de stabilité en température et réduit les effets parasites indésirables, ce qui a un effet positif sur la précision et la stabilité. En combinaison avec une membrane en titane, les coefficients de température du saphir et du titane interagissent de façon presque unique. Contrairement au silicium et à l'acier inoxydable, ils sont très proches l'un de l'autre et nécessitent donc très peu de compensation. Cela a également un effet positif sur la stabilité à long terme.

Avec cette technologie de cellule de mesure, la cellule de mesure piézorésistive est encapsulée dans un boîtier métallique qui est rempli d'huile de fluor. La cellule de mesure est ainsi pratiquement exempte de contraintes mécaniques externes. L'huile de fluor possède d'excellentes propriétés en ce qui concerne la température et le comportement au vieillissement, elle est ininflammable et donc parfaitement adaptée à l'utilisation dans les applications à oxygène. Cette solution technique n'est pas recommandée pour les applications alimentaires.

Les cellules de mesure de pression à couche épaisse en céramique sont constituées d'un corps céramique fritté. L'ébauche de corps céramique possède déjà les géométries essentielles pour la plage de pression ultérieure. Le meulage et le rodage permettent d'obtenir l'épaisseur souhaitée de la membrane et donc la plage de pression. Les résistances sont imprimées avec la technologie à couche épaisse. Ici aussi, les résistances sont interconnectées dans un pont de mesure.

SUCO Index technique - Pressostats électroniques